Ils étaient vingt et cent… de Stanislas Petrosky

Dans un Monde où les tensions sont fortes et multiples, dans un Monde où plus que jamais l’Homme est devenu intolérant, égoïste, prédateur de sa propre espèce, ce roman doit être brandit comme une arme… Pour que plus jamais un auteur, un témoin, un survivant, n’ait à écrire, décrire les horreurs commises par ses pairs. Les nazis étaient des hommes et des femmes comme vous et moi… Il suffit parfois d’un mot, d’une pensée, d’un geste pour devenir acteur de notre propre destruction…
Un roman pour ne jamais oublier… Pour transmettre…