Aurore de sang de Alexis Aubenque

« Tout le monde détestait les militants issus des mouvements altermondialistes ou écologistes qui s’étaient donnés rendez-vous à White Forest pour protester contre l’afflux inconsidéré de touristes venus assister aux aurores boréales du siècle. Sur le fond, Tracy n’était pas forcément en désaccord avec eux. Interpellée par le film d’Al Gore, elle avait pris conscience du risque écologique qui menaçait la planète; néanmoins, elle croyait qu’aucune forme de violence ne pouvait résoudre les prolèmes. D’autant plus qu’elle était certaine que la plupart des jeunes gens qui venaient d’arriver en ville étaient surtout des fêtards et des anarchistes plutôt que de vrais militants. »

Chronique de l’addiction

Il y a quelques semaines, je vous parlais de Tout le monde te haïra que j’avais dévoré. Une semaine après être entrée en possession de son petit frère, Aurore de sang, j’ai craqué. Je ne suis qu’une pêcheresse et ma volonté est faible quand il s’agit de mon addiction à la plume d’un auteur.

J’ai donc entamé ce roman ce matin pour l’achever quelques heures après, en ayant à peine levé les yeux des pages de ce roman.

L’hiver a laissé place au printemps, puis à l’été. Six mois après avoir plongé dans l’horreur ( voir Tout le monde te haïra), la commune de White Forest accueille des milliers de touristes qui viennent assister au spectacle des aurores boréales. A quelques jours du pic lumineux, Nimrod Russel voit revenir dans sa vie sa première compagne, Judith. Elle souhaite l’engager pour retrouver son fils et son mari qui ont disparu. Dans le même temps, Tracy Bradshow, Lieutenant de police, est envoyée sur une découverte de cadavre….

Dans ce nouvel opus, Alexis traite une fois encore de sujets de fonds particulièrement intéressants: l’écologie au travers du tourisme de masse, le militantisme, l’emprise mentale et les dérives sectaires, mais aussi du Pouvoir, dans tous ses aspects. Ce dernier sujet avait déjà été abordé dans le grand frère,Aurore de sang ,et il semble qu’il s’agisse d’un sujet de prédilection de notre auteur: « On ne devient pas leader d’un mouvement politique pour défendre des idées, mais pour la jouissance de diriger des êtres humains. Le goût du pouvoir, c’est ça qui guide tous les leaders. Quels qu’ils soient. » Il revient également sur les violences intra-familiales et nous y plonge un peu plus en évoquant le pouvoir destructeur des pervers narcissiques.

Une fois encore, j’ai été embarquée par le style particulièrement addictif de l’auteur. Du rythme, des descriptions savamment dosées qui donne envie de prendre un billet d’avion pour l’Alaska, des pointes d’humour… Pas d’envolées littéraires ou de figures de style à foison, mais une efficacité redoutable. Des sourires mais aussi beaucoup de passages poignants et émouvants. J’ai pris les émotions de Tracy et Nimrod en pleine face et ce pour mon plus grand plaisir de lectrice compulsive. Ces deux là sont des personnages plus qu’attachants, avec une personnalité marquée. Un duo qui ne peut laisser le lecteur indifférent et qu’on a hâte de retrouver!

Alexis pour moi,c’est comme le chocolat pour d’autres… Une fois un de ses romans commencé, incapable de m’arrêter: une véritable addiction!

Aurore de sang d’ Alexis Aubenque, paru le 17 novembre 2016 chez Michel Laffont, collection La Bête Noire.

6 Replies to “Aurore de sang de Alexis Aubenque”

  1. Haha toi aussi tu ne peux t’empêcher de plonger dans une autre lecture d’un auteur que tu as aimé… Mais n’avais-tu pas peur ? Ceci-dit, la question ne se pose pas puisque tu l’as dévoré 😀
    Merci pour ce joli retour que tu nous fais, je me suis noté la dernière fois « Tout le monde te haïra » je commencerai pas celui-là 😉

    1. Avec plaisir Sandra! Je n’enchaîne pas toujours les livres d’un même auteur mais là il y avait trop de questions pour lesquelles je voulais des réponses! Bonne future lecture à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.