Le démonologue de Andrew Pyper

« Certaines choses n’ont pas besoin d’exister réellement pour être lourdes de signification, culturellement parlant. Le diable, les anges. le Ciel et l’Enfer. Ces choses font partie de nos vies même si nous ne les avons jamais vues, ni touchées, ni n’avons jamais pu prouver leur existence- et ne le ferons jamais. »

La chronique d’une lutte éternelle: le Bien VS le Mal.

David Ullman est professeur à Columbia. Bien que profondément athée, il est considéré comme le spécialiste mondial de la littérature satanique grâce à sa thèse sur « Le Paradis Perdu » de John Milton. Un soir, une femme l’invite à Venise en sa qualité de démonologue. C’est pour David le début d’un voyage à la rencontre de l’oeuvre à laquelle il a voué sa vie.

Entre écrits bibliques, textes apocryphes et une véritable analyse, en fil rouge, de l’œuvre de Milton, Andrew Pyper nous entraîne à la suite de David dans une aventure qui bouscule les certitudes.Même s’il évoque un combat aussi vieux que le monde, le Bien contre le Mal, il le fait de manière totalement inédite, en s’appuyant sur des textes existants et en interpellant le lecteur sur ses croyances. Que ce dernier soit athée, agnostique, religieux, pratiquant ou non, il ne peut être que touché par les questions qu’Andrew Pyper soulève.

 » L’ Enfer n’est pas un gouffre embrasé, il ne se situe pas au-dessus ou en-dessous de nous, mais en nous, dans notre esprit. Se connaître soi-même et en retour, endurer le poids perpétuel de la solitude. Etre rejeté. Errer seul. Quel est le véritable fruit du pêcher originel? 
L’ individualité! »

Les errances de David révèlent l’incroyable travail de recherches qu’a du faire l’auteur autour du poème de John Milton. Bien que ce nom ne nous soit pas inconnu, cette littérature reste peu connue des profanes ou en tous cas en dehors des personnes qui se sont véritablement attardées sur le fond de l’œuvre. Andrew Pyper, lui, vulgarise le tout pour nous amener à la compréhension de ce poème en dix parties, écrit en 1667. Et quelle découverte!

Le tout est porté par une écriture remarquable, fluide, dynamique, et une intrigue nimbée de mystères, angoissante, mais tellement addictive qu’il est difficile de suspendre la lecture. D’ailleurs, chaque fois que je posais ma liseuse, je l’entendais m’appeler, pour, qu’à l’image de David, j’aille au bout de cette quête.

Le Bien VS le Mal, une lutte éternelle dans laquelle Andrew Pyper nous emporte avec maestria.
Un roman coup de cœur, un roman qui pousse à la réflexion, un roman qui bouscule les certitudes, un roman qui éveille, un roman entre thriller et fantastique, un roman qui fait son entrée dans les littératures qui ont marqué ma vie de lectrice…

« Le démonologue », d’ Andrew Pyper aux éditions L’Archipel suspense

2 Replies to “Le démonologue de Andrew Pyper”

Répondre à Ge Van Landuyt Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.